CHEZ SENSIBLE

forum familial, nature, animaux,respect !
 
bienvenueAccueilS'enregistrerConnexion
CE FORUM EST UN MAGASINE FAMILIAL , POUR TOUS LES AMIS DES ANIMAUX, RESPECT, DOUCEUR , SOLIDARITE ENVERS LES ANIMAUX ET LA NATURE!

Partagez | 
 

 Les vélos taxis , un nouveau job bien sportif !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin/Monyka-Sensible
merci de vous présentez
merci de vous présentez
avatar


MessageSujet: Les vélos taxis , un nouveau job bien sportif !   Jeu 25 Fév - 11:30





Qu’ils s’appellent pousse-pousse, rickshaw ou vélo-taxi, les tricycles à assistance électrique investissent le créneau du transport de proximité. Souvent flanqués de publicité, ils roulent déjà à Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Strasbourg… Qui manque à l’appel ? Marseille, deuxième ville de France, où la petite reine a déraillé face à l’opposition des taxis.



Vide juridique



Lancé en octobre, Vélocab n’a pas mis longtemps à taper sur les nerfs de la corporation. Certains ont même gentiment conseillé à leurs homologues à deux-roues de déguerpir, sous peine de "finir dans le Vieux-Port" ! Dans la foulée, la mairie interdisait aux cyclos de stationner sur la voie publique. "On n’a rien contre eux, mais ils ne pourront jamais exercer s’ils n’entrent pas dans la réglementation des taxis", justifie André Caméra, adjoint aux voitures publiques. "Pour ne pas envenimer les choses, j’ai décidé de me plier aux exigences, même si j’avais la possibilité de continuer", commente Jonathan Kharoubi, jeune créateur de l’entreprise Vélocab.



"Il y a un vide juridique, confirme Antoine Duthoit, directeur général du réseau Cycloville, qui a développé le concept dans huit agglos. Mais la mairie a quand même autorité sur le territoire de sa commune. Notre seul recours est de sensibiliser, car on nous refuse souvent par manque d’informations". Quelque peu oubliée dans la tempête médiatique mais logée à la même enseigne que Vélocab, Proxi Pousse rappelle qu’elle bataillait justement pour se faire accepter dans la cité phocéenne depuis avril 2009. "Nous avions sympathisé avec les taxis, ils nous avaient même invité au restaurant ! Cela fait des mois que l’on circule sans problème", affirme Celia Guerri, sa présidente, qui espère toujours développer une charte avec les parties prenantes. "Il y aurait la place pour 6 vélos. Mais si on passe un accord avec Proxi Pousse, il va falloir en passer aussi avec Vélocab, les scooters, les motos", reconnaît à demi-mot Jean Gammicchia, président du Syndicat des taxis marseillais.



Parcours du combattant



Il n’y a pas qu’à Marseille que les vélo-taxis ne sont pas toujours accueillis à bras ouvert. Le réseau de franchises Cyclopolitain, implanté dans quatre villes, s’est heurté à l’opposition de la mairie de Rennes. "Pour ne rien vous cacher, on a eu aussi notre part de déboires", concède Antoine Duthoit. Après trois ans sans nuages, le ciel de Lille s’est obscurci sur Cycloville lorsque "du jour au au lendemain on nous a demandé de quitter les stationnements dans les zones piétonnes", raconte-t-il. Il a fallu l’intervention des élus Verts et un entretien avec le premier adjoint pour que le malaise se dissipe. Idem à Colmar, où Cycloville Est entre potentiellement en concurrence avec le petit train touristique. La société a riposté la semaine dernière en attaquant l’arrêté municipal qui lui interdit l’accès au centre-ville.



Les mollets des cyclistes ne font pourtant pas forcément d’ombre aux cylindrées des taxis. A Lille, Antoine Duthoit peut même compter sur le soutien de "deux syndicats sur trois qui nous défendent auprès de leurs adhérents". "On fait en sorte de leur laisser leur chasse gardée. Comme on ne fait que des courses d’environ un kilomètre, il y a une complémentarité. Ce sont des micro-déplacements qu’ils refusent de prendre en général. Il y en a même qui nous envoient des clients et inversement", complète-t-on du côté de Cyclopolitain. Vélocab et Proxi Pousse essayent bien eux aussi de convaincre les taxis qu’ils ne jouent pas dans la même cour, mais en vain jusqu’à présent.



Au cœur des villes



Dommage, car les vélo-taxis font fureur quand ils n’ont pas des bâtons dans les roues. "Nous avons une forte demande des personnes âgées qui ont des problèmes de mobilité. Elles ne veulent pas prendre le bus pour faire 200 mètres et aller jusqu’au boucher, mais cela fait long à pied. On a aussi énormément d’enfants qu’on récupère à la sortie de l’école, du sport ou du conservatoire", détaille Antoine Duthoit. Étape suivante : "répondre à la problématique de la livraison en cœur de ville. Cela demande beaucoup de temps aux entreprises de fret, avec les interdictions de circulation etc."



Du côté de Marseille, on innove. Vélocab mise à fond un modèle déjà testé en décembre : des magasins s’affichent sur les tricycles, qui transportent gratuitement les clients vers leurs boutiques. Incohérence ou geste d’apaisement, la mairie a d’ailleurs lancé la semaine dernière un appel d’offre taillé sur mesure pour des "prestations d’animation commerciale pour le service de tricycles électriques à destination des visiteurs du cœur de la Ville pour la découverte des commerces". "On pense aussi à des balades écologiques avec pique-nique dans des parcs, des mariages écolos où on amène les personnes chez eux de la mairie à l’église", complète Jonathan Kharoubi.



Des noces vertes qui font partie des nombreuses roues de secours déjà testées par Proxi Pousse : sensibilisation au développement durable lors d’événements, circuit touristique sur les plages du Prado pour des personnes handicapées... "Quand on a animé le festival Sciences Frontières, les gens avaient la mâchoire décrochée. Il y a une chape de plomb dans cette ville mais on sent qu’il y a une vraie attente pour ce type de transport", assure Robert D’Angelo, vice-président de l’association.



mes sources terra- éco en abonnement payant .








Forum de délestage d'images : http://lemergence.forumactif.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://moncousin@laposte.net
 
Les vélos taxis , un nouveau job bien sportif !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment couvrir un nouveau-né au mois de juin pour sorties?
» nouveau radar bien planqué sur l'A7
» problème d'endormissement d'un nouveau né
» un post bien nombriliste pour mon nouveau nombril lol !
» petit craquage mais bien ciblé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEZ SENSIBLE  :: CONSOMMAG-
Sauter vers: