CHEZ SENSIBLE

forum familial, nature, animaux,respect !
 
bienvenueAccueilS'enregistrerConnexion
CE FORUM EST UN MAGASINE FAMILIAL , POUR TOUS LES AMIS DES ANIMAUX, RESPECT, DOUCEUR , SOLIDARITE ENVERS LES ANIMAUX ET LA NATURE!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Formulaire d' informations pour les parents d'élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin/Monyka-Sensible
merci de vous présentez
merci de vous présentez
avatar


25102009
MessageFormulaire d' informations pour les parents d'élèves

avec ce texte pour vous aider si vous ne voulez pas faire vacciner vos enfants,
la loi sera indiquée ici, on doit me la fournir ,
en privé ce vaccin n'est pas obligatoire, mais en public, oui !
il l' est avec la loi votée au parlement européen en mai dernier .
Prenez le formulaire sur papier blanc , ici, c'est pour la forme la couleur ,
merci pour les enfants !



ACTION URGENTE : Les parents face à la vaccination contre le virus A/H1N1

Bonjour les am(e)s!

Nous aimerions contacter toutes les associations de parents d'élèves francophones avec le texte de ce lien : http://terresacree.org/grippeporcine3.html Mais nous ne savons pas comment nous y prendre. Pouvez-vous nous aider?

Ce qui serait formidable, c'est que vous répercutiez d'urgence cette action sur vos sites ou blogs, ainsi qu'à tous vos contacts.
Avec le fichier PDF (joint) suivant à imprimer sur papier recyclé : http://terresacree.org/grippe.pdf
Bien amicalement.

Michel Walter
Secrétaire général de l'Association Terre sacrée
http://terresacree.org

une loteie sinistre, ce sont les propres mots de la ministre de la santé ,
voir cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/xavuqx_mobili...

1. La grippe A H1N1 est contagieuse mais resterait sans gravité par rapport à la grippe saisonnière.

Au sortir de l’hiver, le bilan en victimes en Nouvelle Zélande ou au Chili est très faible.
Sans vaccination.

2. La très respectée Cochrane Collaboration, une ONG de pharmacovigilance indépendante,
fait un bilan accablant de l’efficacité ou de la tolérance
des vaccins anti-grippaux sur base d’une revue de 40 années d’études :
(a) chez les plus de 65 ans, leur effet est particulièrement modeste ;
( chez les adultes jeunes en bonne santé, il manque des preuves de leur efficacité
(c) chez les enfants, les données

disponibles ne permettent de vérifier la tolérance des différents types de vaccins ;
(d) chez les professionnels de santé, il n’existe pas de preuve crédible
que leur vaccination modifie les complications grippales des personnes dont ils ont la charge.

3. Une étude canadienne portant sur 12 millions d’observations aurait abouti à la conclusion provisoire que

les gens ayant été vaccinés au cours des deux dernières années contre la grippe présentaient un risque

deux fois plus élevé de tomber malade du virus H1N1.
En cas de mutation du virus, il se pourrait donc
que les personnes vaccinées avec le vaccin H1N1 courent un risque plus élevé de tomber malade.

4. Les nouveaux vaccins H1N1 sont des produits expérimentaux.
Ils n’ont pas fait l’objet d’essais cliniques approfondis à long terme.
Ni leur efficacité ni leur absence de risques n’ont été prouvées,
en particulier vis-à-vis de maladies à évolution lente.

5. Le vaccin en flacons de 10 doses contient du mercure (thiomersal) comme agent conservateur.
Le thiomersal est suspecté d’être à l’origine de cas d’autisme.
L’Association Américaine des Pédiatres (60.000 membres) a demandé en 1999 qu’il soit retiré des vaccins.

6. Le vaccin contient un additif, le squalène, augmentant très fortement la réponse immunitaire.
Bien qu’il soit naturellement présent dans l’organisme et qu’il puisse être ingéré sans problème,
le squalène injecté est

suspecté d’induire des maladies auto-immunes
(ex. sclérose en plaque, sclérose latérale amyotrophique, fibromyalgie) ou différents troubles neurologiques et rhumatismaux.
Son usage est interdit par la FDA aux Etats-Unis.

7. Le squalène dans le vaccin contre l’anthrax est suspecté responsable du Syndrome de la Guerre du Golf

chez plus de 25% des vétérans (avec une nette présence d'anticorps au squalène).
La concentration de squalène dans le vaccin H1N1 est largement supérieure.
L'utilisation de squalène permet de sousdoser

l'antigène et de produire rapidement de plus grandes quantités de vaccins.

8. Selon une régulation européenne du 15/09/09,
les fabricants et les médecins qui administreront ce vaccin expérimental pourront être exemptés de toute responsabilité civile.
En cas d’effets secondaires liés aux vaccins, vous n’aurez donc pas la possibilité de porter plainte.

9. Enfin, il existe de multiples autres moyens naturels, scientifiquement fondés,
pour renforcer votre système immunitaire et prévenir ou limiter les infections
et les complications liées à la grippe.
Par exemple, les vitamines C, D et E, certains acides aminés, des minéraux, des polyphénols,
des huiles essentielles…
Le gouvernement néglige son devoir d'informer correctement la population à ce sujet.

Avec l’appui de : dr. E. Beeth, dr. O. Bernard, dr. Q. Blonda, dr. R. Delaunoy, dr. C. Gaublomme, dr. Th. Guilmot,

dr. V. Siderova, dr. Th. Schmitz, dr. P. Schnock (liste non exhaustive).

www.asanat.org

Encore un autre VACCIN , il faut le prendre avec l'humour noir , mais c'est réel
Vaccins contre la cocaïne et la nicotine expérimentés aux Etats-Unis

A quand les vaccins contre pastis et cannabis?

Et celui contre la connerie? la , il y aura du monde surtout chez nos gens qui veulent nous gouverner !

16 octobre 2009 : Un traitement de type vaccinal destiné à protéger les cocaïnomanes d’un flash de cocaïne se révèle également être une aide pour combattre la dépendance à cette drogue, selon les résultats de la première étude d’ampleur menée sur cette forme d’addiction et publiée dans le numéro d’octobre des "Archives of General Psychiatry".

L’étude a regroupé 115 usagers de cocaïne par ailleurs dépendants de l’héroïne et ayant reçu un traitement par méthadone, produit de substitution à l’héroïne, dans une clinique de New Haven (Connecticut).

Au bout de 12 semaines, la presque totalité des participants avaient reçu soit cinq injections de ce vaccin expérimental, soit un placebo. Tous ont été suivis pendant 12 semaines supplémentaires.

Les participants ont par ailleurs assisté à des programmes hebdomadaires de prévention de la rechute et subi des tests sanguins relatifs au taux d’anticorps et un examen d’urine pour rechercher des traces d’héroïne ou de cocaïne.

Au total, 21 patients vaccinés, soit 38 %, ont produit des anticorps anticocaine à un taux suffisant pour prévenir un flash de cocaïne. Dans ce groupe, 53 % ont stoppé leur consommation plus de la moitié du temps pendant l’étude, contre 23 % de ceux dont le taux d’anticorps était plus faible.

Le bénéfice de ces injections n’est pas parfait, mais les chercheurs estiment que, bien que limité, il est suffisamment prometteur pour pouvoir envisager une extension du traitement dans les années qui viennent.

"C’est une étude vraiment importante. Elle démontre clairement qu’il est possible de fabriquer un vaccin qui interfère avec l’action de la cocaïne dans le cerveau", a souligné le Dr Nora Volkow, directrice du National Institute on Drug Abuse, qui a financé ces travaux.

Les résultats sont publiés quelques jours à peine après l’annonce par la FDA, l’agence américaine du médicament, d’un projet de lancement de la première étude de phase III d’un vaccin contre la nicotine, dont l’objectif est d’aider au sevrage tabagique. L’étude, avec le vaccin NicVAX lancé par la FDA, sera financée par l’Etat fédéral.

Les vaccins contre la cocaïne et la nicotine ont tous deux le même mode d’action. Ils stimulent le système immunitaire qui, en conséquence, produit des anticorps. Ces derniers se fixent sur les récepteurs de la substance addictive, ce qui l’empêche d’atteindre le cerveau.

Dans la nouvelle étude, les anticorps fabriqués s’attaquent à la cocaïne en empêchant la survenue d’un état euphorique propre à cette drogue illicite. Ce qui permet à près de 40 % des usagers de réduire leur consommation, voire de l’arrêter au moins pour un temps.

Alors que l’on compte plus de deux millions de dépendants à la cocaïne aux Etats-Unis et qu’aucun agrément thérapeutique n’a été donné par la FDA, ces résultats constituent "un premier pas important", a fait valoir le Dr Thomas Kosten, qui a mis au point le vaccin utilisé pour l’étude.
Source : http://www.tregouet.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://moncousin@laposte.net

 Sujets similaires

-
» Livres utiles pour les parents
» Informations pour le Massif central et Centre (Européennes)
» cadeaux pour les parents.
» Nouvelles recommandations pour le dépistage de la trisomie21
» Association + le forum, sur les IMG pour les parents anges
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Formulaire d' informations pour les parents d'élèves :: Commentaires

je l'imprime je la donnerai a emilie
avatar
Re: Formulaire d' informations pour les parents d'élèves
Message le Dim 25 Oct - 22:42 par Admin/Monyka-Sensible
mwenlove a écrit:
je l'imprime je la donnerai a emilie
ok si ça peut aider, c'est bien même pour se sentir plus tranquille !
mes toi une photo ou un avatar , j'en ai mis des beaux en dessous des profils !
ça ne reviendra pas tout seul, tout comme les binettes ! hélas
 

Formulaire d' informations pour les parents d'élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEZ SENSIBLE  :: LA MAISON FAMILIALE DE SENSIBLE :: La maison de Sensible-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: